Passions et destins des passions, André Green

« Qu’en est-il de la folie? Au lieu de la caractériser comme un désordre de la raison, il faut au contraire marquer l’élément affectif, passionnel, qui modifie la relation du sujet à la réalité, élit un objet partiel ou total, s’attache à lui plus ou moins exclusivement, réorganise la perception du monde autour de lui, l’entoure d’une aura qui fait de lui l’unique ou l’irremplaçable, captive le Moi et l’aliène, s’en forme une représentation intérieure obsédante et surinvestie et constitue la logique qui justifie son état intérieur. » André Green.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s