Un chez soi d’abord

Découvrez le projet « Un chez soi d’abord » ou Housing First qui vient en aide aux personnes sans-abri souffrant de troubles psychiques.

500X350.indd

Crédits image : Association Aurore

« Les personnes qui vivent avec 650 dollars par mois (environ 500 euros) et qui connaissent des problèmes de santé mentale sévères ne sont pas arrivées dans la rue parce qu’elles étaient malades, mais parce qu’elles sont pauvres ! Par exemple, elles ont quitté leur appartement lors d’une hospitalisation en institution psychiatrique, et à leur sortie, elles se sont retrouvées à la rue et y sont restées. » déclare Sam Tsemberis, fondateur de Housing first.

Extrait de l’article: Cet homme détient l’idée de génie pour reloger les sans-abri…

Pour en savoir plus sur l’expérimentation en France (Lille-Paris-Marseille-Toulouse), cliquer ici.

Voir la vidéo: Une journée ordinaire au un chez soi d’abord

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s