Close

23 octobre 2022

Bipolarité : stabilité, vous dites ? [Lucie]

café

[ Je n’ai jamais entendu le mot stable autant de fois que depuis mon diagnostic de trouble bipolaire ]

UN MOT INSUPPOR(S)TABLE

« Entre deux phases, le bipolaire est STABLE. »

« Pour avoir de la STABILITÉ, il faut une bonne hygiène de vie, des médocs et des thérapeutes , et patati et potatoes. »

« Oui ça va, en ce moment, je suis dans une phase STABLE. »

«  J’ai eu 4 ans de STABILITÉ avant de faire une rechute dépressive. »

« Vous ne pourrez peut-être pas être heureux (trop ambitieux) mais on peut viser une certaine STABILITÉ.»

Quand j’entends « stable », j’entends « table ». Bien solide sur ses 4 pieds.

Je ne suis pas une p*** de table où l’on pose son café.

TOUS INSTABLES ?

Qui peut se targuer aujourd’hui, même en dehors de troubles psychiques, de se présenter au monde en disant « je suis stable » ?

Une personne instable serait-ce quelqu’un prêt à péter les plombs n’importe quand et n’importe comment ? Comme une casserole qui bout sur le feu et menace de couler ?

Je ne suis pas une p*** de casserole où l’on met son lait.

Le mot stable a été choisi pour simplifier le concept, sans doute. Il est là pour définir l’humeur qui n’est ni dépressive, ni maniaque. La stabilité érigée commele contraire d’une rechute.

Comme si dans la vie, il n’y avait que 3 mots pour exprimer l’humeur.

Comme s’il n’y avait que le bas ( la dépression ) la stabilité ( le milieu ) et la manie ( le haut ).

Et entre ces trois pôles, il y a quoi ? Des tables ?

UN MOT VIDE DE SENS

Durant ma dernière phase maniaque, j’ai demandé à mes proches de m’évaluer en fonction de mon discours et mes actes.

Pour me situer, entre le ciel et la terre. Nous étions dépourvus. A quel moment saurait-on que je suis redevenue stable ? C’est là que le mot s’est vidé de sa substance. J’avais du mal à décrire précisément mes états. Je cherchais des mots nuancés et précis, pour expliquer un état complexe. Je m’accrochais à la définition du mot stable, comme garant d’un esprit sain.

Pourtant, aucune seconde de folie, ne ressemblait à une autre. Comme aucune secondede ma vie, ne ressemble à une autre. J’étais stable, dans ma folie.

CHANGER LES MOTS

J’en ai eu marre, de ce terme barbare. Trop restrictif et si pauvre en nuances.

J’ai pris conscience que ma stabilité ne ressemblait à aucune autre.

Je l’ai remplacé par le mot équilibre. Tellement plus juste. Tellement plus personnel.

Mon équilibre du quotidien, n’est pas le tien.

Tout comme on peut ne pas être équilibré dans une phase « stable ».

C’est valable pour tous.

Au lieu de rechercher cette sacro-sainte stabilité, si nous cherchions plutôt les piliers de notre équilibre ?

Lucie

https://www.instagram.com/lucie_ptit_lu/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.