Close

10 mars 2019

La scientologie déploie ses griffes sur les personnes psychiatrisées, réagissons ! #stopCCDH

exposition CCDH

Attention ! « La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH), association caritative à but non lucratif créée par des membres de l’Église de Scientologie en 1969 » recrute en France !

Voir le lien suivant: http://www.prevensectes.com/psy6.htm

Les sectes cherchant à déployer leur emprise s’en prennent généralement aux personnes vulnérables, alors pourquoi pas les personnes psychiatrisées ?

Sous couvert de la défense des citoyens contre les abus de la psychiatrie, l’église de la scientologie a créé l’association caritative CCDH qui, d’ailleurs, dissimule sur son site internet tout lien avec la scientologie.

Ignorant leur existence jusqu’à ce jour de mars 2019 où on les a vu manifester gaiement à Paris, on a cherché à en savoir un peu plus sur cette association qui prônait haut et fort « Halte aux abus de la psychiatrie ».

CCDH
Manifestation du vendredi 8 mars 2019 à Paris

La propagande de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH) a de quoi séduire :

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH), association caritative à but non lucratif créée par des membres de l’Église de Scientologie en 1969, est un organisme de vigilance dans le domaine de la santé mentale qui se consacre à l’éradication des abus psychiatriques et à la protection des patients. La CCDH a soutenu l’adoption de plus de 160 lois qui protègent les individus contre les pratiques abusives ou coercitives de la psychiatrie, exigeant le consentement éclairé pour les traitements psychiatriques, demandant la fin de la mise sous psychotropes et des électrochocs imposés aux enfants et aux personnes âgées, et requérant des sanctions sévères en cas d’abus sexuels commis par les psychiatres sur des patients.

https://www.scientologie.fr/how-we-help/citizens-commission-on-human-rights/#slide3

La consommation de psychotropes en France est parmi les plus élevées d’Europe, et le problème est aggravé par de graves conflits d’intérêt entre les organismes de réglementation des médicaments et les sociétés pharmaceutiques. C’est dans ce climat que la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme travaille activement à apporter des changements grâce à de larges campagnes d’information. Ces campagnes peuvent avoir contribué, entre autres, à l’adoption, plusieurs mois après, d’une loi pour assurer la transparence du processus de réglementation des médicaments, obligeant toute personne conseillant le ministère de la Santé à déclarer tout conflit d’intérêt.

https://www.scientologie.fr/how-we-help/citizens-commission-on-human-rights/education-initiative.html

Oui, nous sommes contre les pratiques abusives et coercitives en psychiatrie, contre la surmédication, comment ne pas adhérer à tout cela.

Mais doit-on se laisser abuser par une association qui voit le diable en chaque psychiatre et la cause de tous les maux du monde dans la psychiatrie.

Sans déconstruire leur discours, on remarque quand même de grosses ficelles pour tenter de nous manipuler : les abus sexuels, les électrochocs, les enfants et femmes enceintes sous neuroleptiques sont autant d’arguments capables d’éveiller notre rancœur envers la psychiatrie.

Mais peut-on continuer à les laisser parler en notre nom et à avoir pignon sur rue comme cette exposition intitulée « Psychiatrie : la vérité sur ses abus » organisée en plein cœur de Paris jusqu’au 14 mars 2019 ?

Que faire dans cette situation ? On peut alerter les citoyens sur la supercherie et mettre en garde contre un mouvement sectaire qui prétend dénoncer les abus mais ne fait qu’abuser de nos difficultés et notre crédulité. Non aux abus donc non à la scientologie, non aux sectes !

#stopCCDH

Un documentaire Canal+ pour comprendre comment procède cette secte (1H54Min)

Laisser un commentaire

EnglishSpainItaly