Close

25 avril 2016

A la rencontre des Psy de Nuit Debout!

Psychiatrie, Soins et Accueil : je ne pouvais pas passer à côté de cette commission à Nuit Debout sur la Place de la République à Paris! Fort de mon expérience sur ce blog et sur le sujet de la folie, j’aborde un visage connu, celui d’un psychiatre que j’ai vu un jour dans une vidéo. Il est là avec des collègues de son service à Asnières ainsi que d’autres pros de la santé mentale. Je connais Asnières! C’est là d’où émet Radio Sans Nom, la radio du CATTP d’Asnières animée par Alfredo Olivera, le fondateur de radio La Colifata!

L’idée de la commission est que chacun vienne en tant que citoyen, au-delà des étiquettes soignant-soigné. Mais pas de psychiatrisé en vue jusqu’au moment où surgit un monsieur qui voit les pancartes et s’arrête pour convaincre notre cher psychiatre qu’il est victime d’un faux diagnostic de bipolarité…

Revenons à cette commission: une page internet à été créée que voici:
http://psysoinsaccueil.canalblog.com/

hospi

Deux textes distribués sur place

Ci-dessous le compte-rendu de la réunion du 52 mars:

COMISSION PSY, SOINS ET ACCUEIL

JEUDI 21 AVRIL (52 MARS)

DE 20h à 22h (2ème partie!)

PLACE DE LA REPUBLIQUE, PARIS

La séance s’ouvre par une question concernant la signification des différents sigles sur la banderole « à la folie » : GHT (Groupement hospitalier de territoire) / HAS (Haute autorité de santé) / DPC (Développement professionnel continu) / BPP (Bonnes pratiques professionnelles)

ETAT DES LIEUX:

  • Actuellement, l’orientation des soins se fait vers des méthodes moins coûteuses

Tous les secteurs de la santé sont concernés: fermeture de certain services de somatique pour créer des pôles de soins avec une augmentation de la charge et du temps de travail.

  • Les recommandations de bonnes pratiques élaborées par la HAS (Haute Autorité de Santé) concernent tous les secteurs de la médecine.

Ces recommandations se basent sur des études se voulant soi disant scientifiques.

Ces instances se veulent apolitiques. Mais que penser de la secrétaire d’Etat à la santé qui discute avec les familles mais pas avec les professionnels qui n’appliquent pas les recommandations de la HAS?

Que penser des inspections dans les différents lieux de soins (hôpitaux de jour, services d’hospitalisation….) afin de contrôler si ces recommandations de bonnes pratiques sont utilisées.

Cela contribue à la dégradation de la qualité des soins, à une perte de sens du travail au quotidien dans les équipes soignantes.

Il faut une mobilisation active dans les hôpitaux avec les patients et les soignants.

Comment désobéir au quotidien à l’application de ces méthodes?

  • Témoignage en Pédopsychiatrie:

Le collectif AESH 77 réunissant parents, professionnels et citoyens autour du grandissant problème d’accueil, d’accès aux soins et à l’éducation pour les personnes handicapées du 77. Ils sont allés dans plusieurs instances (ARS,MDPH…) faire entendre leurs revendications, pas de réponse.

Il est de plus en plus recommandé aux pédopsychiatres d’utiliser des échelles standardisées pour poser un diagnostic. Les formations à l’utilisation de ces échelles se font auprès de quelques associations détenant par ailleurs des brevets d’utilisation.

  • Loi GHT:

Cette loi a pour objectif le démantèlement du secteur en psychiatrie avec la réintégration des services de psychiatrie au sein des hôpitaux généraux et la fermeture de lieux d’accueil se voulant ouverts sur la cité.. Cette loi représente une menace sur la continuité des soins et des équipes.

Organisation des soins à terme en territoire de santé avec des partenariats public/privé, en faveur du privé. Le secteur privé étant dans le discours politique synonyme de croissance et le public synonyme de dette.

Nous voulons défendre le service public.

Quelles actions locales et nationales pouvons nous entreprendre contre cette loi? Avec un risque de clivage: chaque établissement voulant se protéger du GHT, ne risque t on pas de perdre une pensée et une action globale?

  • Baisse de dotations de l’Etat pour les établissements sociaux et médico-sociaux type centre d’hébergement et pour d’autres secteurs publics. Les GHT ne sont qu’une continuation de cette baisse de dotation.
  • Les moyens financiers existants en psychiatrie sont alloués aux centres dits de référence, souvent centrés sur l’étude et le diagnostic d’une pathologie, censés donner leur avis d’expert, au détriment des services de secteur.

PROPOSITIONS D’ACTION:

  • Appel à la grève.
  • Sitting devant l’ARS.
  • Sitting devant le ministère de la Santé avec une banderole illustrant l’histoire de la psychiatrie et l’état des lieux actuel.
  • Blocage du périphérique.
  • Envoi massif de fax au ministère de la santé pour les saturer ( si questions sur la mise en œuvre: twitter: ActionVilleEvrard).

Risque de multiplier des petites actions et finalement d’être contre productif.

Ne vaudrait il pas mieux se rassembler en faisant circuler l’information et construire une action en étant en nombre?

Risque de penser d’un point de vue individuel, de protéger son établissement du GHT. Pensée globale.

  • Présentation du texte d’appel à diffuser avant les manifestations du 28 avril et du 1er mai.

Remarques sur le texte d’appel:

Ne faudrait il pas expliciter les différents sigles (HAS, GHT, DPS…)?

Il faut faire un travail de formulation, et d’explication de cette loi GHT mais aussi de comment s’organise la psychiatrie en France, à destination du grand public mais aussi à destination de certains élus qui méconnaissent le terrain.

QUELLE PLACE POUR LA COMISSION PSY,SOINS ET ACCUEIL?

  • Lors du 1er débat jeudi 14 avril, plusieurs personnes ont fait le récit d’expériences traumatisantes d’hospitalisations en psychiatrie. Comment repenser une psychiatrie à visage humain.
  • Les revendications de la psychiatrie peuvent s’intégrer dans les autres revendications portées par « Hôpital Debout ». Nécessité d’une action commune pour avoir plus de poids.
  • Décision d’une présence quotidienne sur la place. L’idée étant de matérialiser un lieu d’accueil autour des questions de « psy » au sens large, quelque soit la demande. Cet accueil sera tenu par qui le souhaite.

Pour s’organiser, un agenda électronique est mis en ligne à partir du blog (colonne de gauche ^^), il faudrait au moins 3 personnes debout par jour !! ^^

Proposition de faire une banderole « psy » derrière la banderole « Santé Debout » lors de la manifestation du 28 avril.

Proposition d’écriture d’un tract commun pour la convergence des luttes hospitalières

  • Risque de rester entre soi . Ouvrir le débat et faire circuler les informations concernant le mouvement, notamment aux travailleurs sociaux, mais aussi aux professionnels de l’éducation nationale concernés par la question de la psychiatrie.

A noter:

Journée du 14 mai: festival du travail social à la Bourse du travail à Bobigny de 10h à 20h

lien: http://paris.demosphere.eu/rv/46789

  • Relayer les propositions d’action votées en commission à l’assemblée générale de Nuit Debout.
  • S’allier à d’autres commissions existantes ( par exemple la commission « grève générale »)

A noter le blog de la commission Psy, Soins et Accueil en construction:

http://psysoinsaccueil.canalblog.com/:

blog référençant les luttes, qui propose d’y publier des témoignages de personnes étant passées par la psy, qui y travaillent, qui exercent dans d’autres institutions que la psychiatrie proprement dite… (ou salement dite comme on veut).

C’est là aussi pour les permanences !

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

ItalySpainEnglish