Close

29 mars 2019

Portrait de Fitlhip

Comme Fitlhip, fais-toi tirer le portrait par Comme des fous en répondant à ces 5 questions.

Danseurs de Keith Haring.

Quelles sont tes inspirations dans la vie et à quoi tu aspires?

Le bambou, parce qu’il pousse de façon étonnante, qu’il a une forme magique, qu’on peut le transformer.

Comment décrirais-tu ton métier et pourquoi tu l’aimes?

Amoureux du geste et de la parole, je bricole très sérieusement, par plaisir de faire, de faire faire et de voir le résultat.

Que penses-tu du monde de la santé mentale?

Il y a les payants et les payés. Mais il y a un monde dans le monde : toutes les composantes s’y trouvent, s’y retrouvent, s’y rencontrent ou pas.

Avec juste ce qu’il faut de truc en plus, un peu plus sucré, un peu plus salé, un peu plus pimenté que dans le grand monde.

Qu’est-ce qu’on peut tirer de positif de la folie?

Une possibilité d’être librement. Une possibilité aux neurotypiques de s’autoriser à se penser plus libres.

Pourrais-tu devenir un jour ministre de la santé mentale et sinon qu’est-ce que tu lui demanderais?

Pas de ministère. Un ministre administré. Les hommes n’ont pas à être administrés mais aimés. Simplement.

Laisser un commentaire

EnglishSpainItaly