Close

19 juin 2020

Retour sur la balade-photo avec Les Gens du 110 à Montreuil

gem de montreuil
Les derniers articles par Joan (tout voir)

Retour sur une folle après-midi passée avec nos ami.es des environs du haut-Montreuil (93) qui, nous l’espérons, donnera ultérieurement lieu à une exposition photo!

« Ce dimanche 14 juin 2020, ploum ploum ploum, rendez-vous était donné au GEM de Montreuil (groupe d’entraide mutuelle), chez les gens du 110.

Avec tous nos amis des environs : Joan et Agathe, du blog Comme des fous, les compagnons des GEM de Bondy et Bobigny, Marie-Christine la voisine.

Exténué.es par les manifestations de la veille et encore tout éblouis par la liesse populaire, nous cheminâmes grand train, des hauts montreuillois vers le sud. Passant par la grande plage de travaux du tramway T1, avec nos appareils photos argentiques, numériques et téléphones nous nous sommes immortalisé.es. Mais nous n’étions pas encore arrivés.

Le soleil frappait fort, les murs étaient graphités, colorés, plâtrés, quand nous avons découvert une petite impasse, au fond de laquelle nous découvrîmes l’entrée du jardin de la lune. Nous étions arrivés aux Murs à Pêches.

Une guide nous attendait, dans le calme de cet îlot de verdure, chaque plante nous fut narrée, nommée, et c’est tout un pan de l’histoire de Montreuil que nous redécouvrons. Louis XIV aimait les pêches, les pêchers eux aimaient les murs blanchis à la chaux de Montreuil.

Depuis 2010 ce lieu cultive et protège des espèces médiévales de plantes : le lin, le sarrasin, l’avoine, les roses de Damas, les monnaies du pape, le bouillon blanc, l’origan, la ciboulette, l’estragon, la valériane, la garance… Plantées sur des micros-parcelles ou plessis entretenues et désherbées avec attention et passion.

Après avoir parcouru plusieurs compartiments de murs blancs nous passons du ciel à l’humus, sans avoir à franchir de frontière, le Sens de l’humus c’est le domaine de la permaculture, plus sauvage, compostage obligatoire, rien ne se perd tout se récupère, poils aux vers de terre.

Au bout des allées, nous attendaient deux petites cocottes noires et blanches dans le jardin de Patrick. C’était une parcelle adossée aux murs à pêches, on y vient à pied, on ne frappe pas… On fait demi-tour vers la fin de la visite pour ramener quelques boutures et graines.

Notre escapade du dimanche s’achève par un gouter improvisé au pied d’un grand chêne du parc des Beaumont. Au loin un barbecue fumant nous rappelle que l’été est à la porte. Tout le monde se dit Bye-Bye et chacun reprend sa route. »

Les Gens du 110, au 110 avenue du Président Salvador Allende à Montreuil (93)

Laisser un commentaire

EnglishSpainItaly