Close

23 mars 2017

Recueil de poèmes : Le défilé des âmes

Un joli projet d’Irène Philippin et Jacqueline Dupuis à soutenir jusqu’au 30 mars 2017!

Le défilé des âmesLe recueil que nous avons créé avec Jacqueline Dupuis se veut original !
Il parle d’un thème peu commun : « les âmes » !
Âme de la Nature, âme de la Tendresse mais aussi de la Tristesse ou de la Violence
« Le défilé des âmes » se compose de 37 poèmes accompagnés par 37 illustrations.

Nous vous proposons un beau et grand voyage!
Si vous désirez y participer, vous n’avez qu’à me joindre sur mon adresse mail :
irene.philippin@hotmail.com
sans oublier de me transmettre votre adresse postale.

Nous allons imprimer selon les demandes donc plus on est, moins le recueil sera cher.
Aujourd’hui le prix du recueil tourne autour de 16.50€ frais de port compris (4.38€…).

J’espère que notre idée vous séduira !
A très bientôt peut-être !

Irène Philippin

« La poésie sera le remède insensé

A cette quête intense où s’éveille le jour

Là tout est bien rangé mais qui connaît l’amour ? »

L’une écrit de la poésie, l’autre dessine… Elles ont en commun l’expérience de la souffrance psychique et le désir d’en faire quelque chose de beau.

Auteur : Irène Philippin

Illustratrice : Jacqueline Dupuis

Présentation par Cécile Philippin, auteur-réalisatrice

En 2011, ma sœur, Irène Philippin, qui vit avec des troubles schizophréniques depuis plus de 20 ans, acceptait de témoigner de sa maladie dans un film. C’est au hasard de la réalisation de ce documentaire, « Les Voix de ma sœur », et alors que nous réfléchissions ensemble aux moyens de combattre voix et angoisses, que la poésie est entrée dans sa vie, pour ne plus jamais la quitter.

Irène s’est plongée dans la lecture des poètes, puis dans l’écriture. Et de son passé de musicienne, pianiste et percussionniste, elle a gardé le goût du rythme – celui qui berce et s’installe à votre insu dans le corps. Elle manie aujourd’hui l’alexandrin avec autant de rigueur que de jubilation et est régulièrement publiée dans les revues poétiques (Florilège, le Portulan Bleu, les Dossiers d’Aquitaine, Libelle et l’Albatros).

Plus tard, en 2013, je rencontrai Jacqueline Dupuis, à l’occasion de la fabrication d’un nouveau film avec l’association « Vivre en Ville », dont elle est un membre actif. C’est à l’occasion de nos rencontres pour concevoir ce film, que la timide Jacqueline m’a montré ses dessins et donné à comprendre à quel point la pratique créative lui était essentielle pour surmonter son anxiété.

« Il fut un temps où au réveil, je me pinçais pour savoir si j’existais réellement. Aujourd’hui, un dessin sur une simple feuille de papier me le prouve. Créer pour moi n’est ni une envie ni un désir mais un besoin, un besoin vital, une nécessité. Dans ce faire, je n’ai aucune prétention. J’existe tout bonnement. (Jacqueline)

Dans les cartons à dessin de Jacqueline, il y avait des visages fantastiques, inquiétants, émouvants, emplis de couleurs, et projetant des regards souvent transperçant d’humanité.

Dans les cahiers de poésie d’Irène, il y avait une série de poèmes inspirés par le souvenir hallucinatoire et délirant d’un improbable « défilé des âmes »…

L’idée ne m’a plus quittée de les faire se rencontrer et de les inviter à travailler ensemble.

Joie

(extrait)

Et la jubilation étreignant tout le corps

Un plaisir déroutant où l’allégresse brise

Le cœur qui plein d’amour s’émerveille et se grise

D’alcool l’ivresse rit s’éblouissant encore

La vie est inventive elle montre la voie

Être gai et gentil et bien jovialement

Vivre heureux et serein profiter du moment

Car c’est le rire au vent que j’évoque la joie

Le premier rendez-vous a été organisée au printemps 2016 dans un café de Nogent sur Marne. Irène et Jacqueline ont sympathisé puis rapidement décidé de se rencontrer régulièrement pour nourrir leurs inspirations respectives.

« Entre Irène et moi une vraie connivence s’est installée ; nos âmes vibraient. Notre aventure était belle.  Irène, par ses encouragements et ses conseils judicieux m’a tenue en création. Elle-même, attirée et émue par mes dessins créa de nouveaux poèmes. » (Jacqueline)

Le « Défilé des âmes » est le résultat édifiant et très réussi de cette belle complicité artistique, un recueil de 37 poèmes et 37 dessins, dans lequel j’ai plongé avec émotion et avec l’impression d’accéder à quelque recoin habituellement insondable de notre surprenante humanité.

Schizophrénie

(extrait)

C’est la schizophrénie délires secoués

Qui roulent dans la tête en rêves éprouvants

Et le temps qui s’écoule en écoutant le vent

De l’esprit qui souffrant voudrait bien s’échapper

Avec des airs gredins de délire mystique

En un esprit rebelle où j’entends la musique

D’un cerveau transpirant exercice improbable

Sa nature avalée comme de l’eau potable

Biographies

Irène Philippin

Après 6 années de formation musicale au Conservatoire de Rueil-Malmaison, Irène, pianiste et percussionniste en devenir, est frappée à 24 ans par les premiers symptômes d’une maladie chronique et invalidante : la schizophrénie. Soutenue par sa famille et après des années de combat pour apprendre à vivre avec ses traitements et symptômes, Irène vit aujourd’hui de manière autonome et se consacre avec passion à la poésie.

Jacqueline Dupuis

Ingénieur agricole de formation, Jacqueline crée puis dirige pendant 20 ans une bibliothèque technique au sein du Service de Documentation de l’Institut d’Elevage à Paris. Elle rédige plus d’une vingtaine d’ouvrages, lexiques techniques et multilingues, mais à l’âge de 50 ans entre en dépression, dans une forme chronique qui ne lui permettra plus jamais de travailler. Elle a trouvé dans l’expression artistique – écriture, puis dessin – un moyen de surmonter sa souffrance au quotidien.

 

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

ItalySpainEnglish