Close

1 avril 2022

Portrait de miaou

portrait de miaou

Comme miaou, fais-toi tirer le portrait par Comme des fous en répondant à ces 5 questions.

Quelles sont tes inspirations dans la vie et à quoi tu aspires ?

Le transféminisme, les questionnements et les groupes autour de l’antipsychiatrie et la neuroatypie, les chats, l’anarchisme et j’aspire a un monde un peu moins merdique et plus capitaliste !

Comment décrirais-tu ton métier et pourquoi tu l’aimes ?

J’adore dessiner, créer avec des matériaux à disposition et que je trouve, je crée des marionnettes et j’aime imaginer que je fais ça pour moi et pour changer un peu le monde à ma manière.

Que penses-tu du monde de la santé mentale ?

Le monde psychiatrique instauré et comment on “traite” les “malades” est une horreur, teinté d’infantilisation, de consentement bafoué, de rabaissement et culpabilisation.

Le monde de la santé mentale que je façonne avec mes amixs, et paires, et autour de la réflexion de “comment on fait mieux que ce qui nous entoure” est compliqué mais j’ai espoir que nous créons une petite bulle de répit et de care entre personnes concernées.

Et si ça peut éclabousser un peu de ça autour de nous, c’est encore mieux !

Qu’est-ce qu’on peut tirer de positif de la folie ?

Tellement de choses !

L’inspiration, de la compréhension de soi, des autres, de l’entraide…

Perso, c’est en état de crise que je comprends mes fonctionnements, d’où ca vient, pourquoi ça vient, c’est un peu un capteur d’oppressions mais aussi de remise en question de moi (parce que je suis comme tout le monde, je fais de la merde aussi).

Je comprends aussi mieux les autres en débriefant de qu’est-ce qu’on traverse (neuroatypique ou pas) et j’ai l’impression que c’est une clé qui est super importante dans l’évolution de ce monde (de merde) pour aller vers du plus chouette.

Pourrais-tu devenir un jour ministre de la santé mentale et sinon qu’est-ce que tu lui demanderais ?

Alors jamais je voudrais devenir ministre !

Et je trouve qu’on devrait s’organiser en groupe de parole, local, pour comprendre toutes les problématiques liées à cette question pour avancer.

Et qu’est-ce que j’aimerais y faire ou y voir faire, ben déjà, casser la monstrification du fou/de la folle, réflechir à des groupes d’entraide et de soutien qui ne fassent pas empirer les santés mentales souvent déjà pas au top, qu’on trouve des solutions adaptées à chaque personne et avec les personnes concernées pour qu’ielles/nous puissions évoluer plus sereinement.

Je crois qu’il faut casser en premier lieu les idées reçues / stigmatisations car c’est souvent objet de souffrances et rejets.

A bas les NORMES !

Une initiative que tu aimerais faire connaître?

https://soundcloud.com/user-529828307/quand-quelquun-est-a-terre-tu-le-ramasses

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :