Close

Agenda

7 août 2020

Portrait de Solaris

solaris
Les derniers articles par Joan (tout voir)

Comme Solaris, fais-toi tirer le portrait par Comme des fous en répondant à ces 5 questions.

Quelles sont tes inspirations dans la vie et à quoi tu aspires?

Mes inspirations dans la vie sont d’être heureuse, de me sentir légère et bien dans ma peau mais surtout mentalement. Ce serait aussi de reprendre une vie active en travaillant, chose qui me manque énormément. Je pourrai ainsi enfin aider des personnes vivant avec une maladie psychique. Ceci est mon but dans la vie.

Comment décrirais-tu ton métier et pourquoi tu l’aimes?

Actuellement je ne travaille pas. Avant d’être en invalidité, j’étais responsable d’un grand magasin. J’aimais être au contact de la clientèle et les conseiller du mieux que je le pouvais. J’ai énormément de bienveillance et d’empathie. J’arrivais à cerner les clientes en parlant très peu avec elles ce qui me permettait de leur proposer des articles qui allaient leur plaire et qui étaient faits pour elles. Ainsi j’arrivais à les fidéliser car je ne vendais pas pour vendre.

Que penses-tu du monde de la santé mentale?

Je pense que le monde de la santé mentale est un vaste champ infini et est très dur pour les patients.

Durant ces 7 ans de dépression sévère et résistante, j’ai été hospitalisée énormément de fois. J’y ai rencontré beaucoup de patients atteints de différentes maladies mentales comme les bipolaires ou les schizophrènes.

Je parlais énormément avec eux car je voulais comprendre leur maladie, comme les symptômes qu’ils ressentaient, comment ils vivaient avec leur maladie et avec leur traitement, quels étaient les effets secondaires.

J’arrivais à comprendre leur souffrance, leur maladie, je m’intéressais à leur histoire etc. J’arrivais à les conseiller et les aider dans la crise qu’ils traversaient. J’étais un peu la psychologue de l’hôpital et j’adorais ça.

Qu’est-ce qu’on peut tirer de positif de la folie?

Je pense que ce qu’il y a de positif dans la folie, ce serait la force et le courage que les patients possèdent pour affronter leur pathologie même si la plupart du temps ils ne s’en rendent pas compte. Je pense aussi que ce qu’il y a de positif dans la folie ce serait la chance et la force qu’ont ces personnes pour faire un pas de plus dans leur vie.

Pourrais-tu devenir un jour ministre de la santé mentale et sinon qu’est-ce que tu lui demanderais?

Si je pouvais demander quelque chose au ministre de la santé mentale, cse serait en priorité de donner plus de moyens et de matériel au personnel soignant.

J’ai été choquée de voir par mes propres yeux, lorsque j’étais hospitalisée, de voir à quel point le personnel travaillait dans une grande précarité. Je demanderai également plus de personnel pour aider les patients. Comme des psychologues, des kinésithérapeutes etc et surtout plus de moyens pour proposer aux patients quelques activités afin de les occuper, les divertir, se défouler pour qu’ils puissent penser à autre chose qu’à leur maladie.

Laisser un commentaire

EnglishSpainItaly