« Femmes Psychiatrisées, Femmes Rebelles », Martine Delvaux [livre]

Merci à Léa pour cette contribution!

Précisons que les mots folles et fous sont utilisés dans cet article avec une tendresse et un respect infinis. Ils ne s’agit pas d’éveiller la fougue des militants du tout pathologique.

« Vous m’avez jeté votre monde au visage comme un seau d’eau, je ne trouverai jamais le chemin, je suis perdue. » Valérie Valère

41my2rv9mal-_sl500_aa300_

On parle de la folie qui est devenue pathologie, des fous qui sont devenus des malades, mais que dit-on des folles ?

Y-a-t’il une spécificité de la folie au féminin ?

Quels rôles les femmes ont-elles joué dans les grandes transitions du regard que l’on porte sur la folie, sur l’internement et sur la pathologie psychiatrique ?

Les grandes folles de l’histoire comme Claudel, Zelda Fitzgerald, comme Dora qui inspira Freud ou Mary Barnes qui joua ce rôle pour Lacan, ont peut être marqué la lecture de la psychose plus que l’on ne l’imagine. C’est du moins la proposition de Martine Delvaux dans son livre Femmes psychiatrisées, Femmes rebelles.

Lire la suite

« Grandeur de la folie », Henri Grivois [livre]

Merci Lana!

blogschizo

Présentation de l’éditeur

Après deux siècles de psychiatrie, un siècle de psychanalyse et cinquante ans de neurobiologie, la folie – la psychose, en termes médicaux – reste un mystère planté au cœur de l’être humain. Nous n’avons guère avancé depuis les Grecs. La psychose est universelle. Quels que soient la société, la culture ou le sexe, le premier épisode psychotique se déclare entre 15 ans et 25 ans et touche autour de 1% de la population aux quatre coins de la planète. C’est là un point fondamental. L’île, le pays lointain, le régime politique ou alimentaire qui ne connaît pas de psychotique n’a pas été découvert à ce jour et ne le sera jamais.  » Je suis tout le monde, je suis vous, je suis Dieu « , dit le psychotique. À ces mots, la médecine a répondu par la saignée au XIXe siècle, et par les médicaments au XXe. Chaque…

Voir l’article original 224 mots de plus

Qui suis-je quand je ne suis pas moi ? [livre]

Merci à Alexª pour cette contribution!

Qui suis-je quand je ne suis pas moi ?9782738133366
Le moi qui est sur la couverture du livre est-il vraiment celui qui écrit le livre ?

Où est la frontière derrière laquelle un moi cesse d’être moi ? Voilà un questionnement qui fut fondateur dans l’écriture de ce livre. C’est cette interrogation première qui a ouvert des portes insoupçonnables à Agathe Lenoël.

Rédactrice free lance depuis 10 ans. Elle aime les mots, les tourner, les retourner, comme un bonbon acidulé dans la bouche.

Parler de son livre est essentiel. Elle y mène un combat pour déstigmatiser les maladies psychiques et donner une voix aux personnes diagnostiquées bipolaires en souffrance et les questionnements des familles et des proches.
Elle s’interroge et nous interroge sur la place que chacun de nous a dans le monde.

Le propos est résolument optimiste. Il aura fallu 20 ans à Agathe pour oser écrire ce livre, 20 ans pour appréhender son histoire et faire partager ses découvertes.

Le lecteur de ce livre est roi. Il fera ce qu’il voudra avec ses mots.

Deux niveaux de lecture : un récit de vie intime qui se lit comme un roman et un bagage théorique à emmener avec soi en notes de bas de page.

Très renseigné sur les sciences et la médecine en particulier. Agathe a beaucoup lu pour écrire ce livre et l’illustrer par des thèses médicales faciles d’accès.

Rêvons ensemble d’un monde qui n’exclut pas la fragilité, ni ne récuse les émotions.

Bonne lecture à tous !
Alexª
Lire la suite

« Santé mentale: guérison et rétablissement », collectif, John Libbey [livre]

Merci Lana!
41tEKEfI8eL._SX347_BO1,204,203,200_

blogschizo

Présentation de l’éditeur

Peut-on parler de guérison dans le champ de la santé mentale ou devrait-on parler de rétablissement ? Quelles significations attribuer à ces concepts dans un domaine où la pathologie est marquée du sceau de la chronicité et empreinte de représentations stigmatisantes ? Quelles applications concrètes l’émergence de ces concepts en santé mentale engendre-t-elle en termes de pratique clinique et de politique de santé publique ? Cet ouvrage aborde les notions de guérison et de rétablissement en santé mentale d’un point de vue théorique, clinique et expérientiel par des auteurs issus de divers horizons. La mise en perspective de ces regards croisés (chercheurs en sciences sociales, cliniciens et usagers) vise l’élaboration de savoirs complexes et inédits autour de questions constituant des enjeux fondamentaux de la recherche contemporaine en santé mentale. En France, l’approche du rétablissement en santé mentale est encore très peu abordée aussi bien sur le plan…

Voir l’article original 74 mots de plus

Psychiatrie et folie sociale, Jean-Paul Arveiller [livre]

Les soins psychiques se situent au croisement de deux utopies:
– que celui qui est reconnu comme patient puisse, dans un avenir plus ou moins proche, se passer de nous ;
– que la société accueille et « digère » tant celui qui souffre psychologiquement, que celui qui est différent ou se sent différent.

arveiller

Sommaire:
-Psychiatrie et Folie sociale
-Ma fille et ton gendre
-Qui demande?
-Qui répond?
-Pour quelle adaptation?
-Le tremplin
-Folie, maladie mentale et souffrance psychique
-Assistance ou autonomie?
-La misanthropie sociale
-Le nouveau désordre psychiatrique
-Les apports de l’exclusion
-Alors?
-Ouvertures