Close

15 septembre 2019

Portrait de Carole

carole luciole

Comme Carole, fais-toi tirer le portrait par Comme des fous en répondant à ces 5 questions.

Quelles sont tes inspirations dans la vie et à quoi tu aspires?

J’aime les belles rencontres avec des marginaux ou des artistes, ceux qui savent avoir un œil critique sur les choses de la vie.

J’aime aussi rencontrer des personnes avec beaucoup de bienveillance, de tolérance, de solidarité, de générosité avec les autres et avec eux-mêmes ; ceux qui savent partager équitablement.

D’autres personnes me mettent en colère… alors je leur écris des poèmes slammés pour apaiser ma colère.

J’aime écrire des textes qui dégomment les préjugés et qui rendent les différences positives.

Dans cinq ans je veux être entrepreneur coach socio-professionnel pour des usagers de la psychiatrie qui aimeraient créer leur propre emploi en devenant entrepreneur. Je vais commencer par un doctorat sur le sujet.

Comment décrirais-tu ton métier et pourquoi tu l’aimes?

Je travaille depuis quinze ans masseuse et magnétiseuse au noir car j’ai très peur de perdre mon statut d’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés) qui me protège dans la société mais je n’ai plus la force physique de le faire.

J’aimais ce métier en prise avec l’humain auquel j apportais des soins et du soulagement physique mais il pouvait être dangereux de recevoir des inconnus chez moi. Alors j’ai développé un sens aigu de self défense mentale par le bluff… Etant schizophrène depuis 25 ans j’étais naïve et ne savais pas bien me défendre. C’est à dire que je me suis bien entraînée pendant quinze ans à me défendre sans attaquer. Ainsi je me suis dirigée plus proche du rétablissement.

Que penses-tu du monde de la santé mentale?

J’ai lu le témoignage d’Emilie et je suis d’accord que les soignants sont débordés ou mal formés et c’est grave pour les préventions de suicides chez les jeunes adultes qui viennent de tomber malades.

C’est pourquoi j’aimerais aussi que l’éducation nationale fasse une campagne de prévention en décrivant les symptômes et les diagnostics dans les collèges en faisant intervenir des pair-aidants et en leur permettant de témoigner de leur expérience de la maladie… au passage ce serait aussi de la prévention au terrorisme islamique car je suis personnellement convaincue que les terroristes entendent des voix.

Qu’est-ce qu’on peut tirer de positif de la folie?

Une hypersensibilité qui rend les émotions plus fortes aussi dans le bonheur.

Des chemins de vie riches parfois ; des personnes attachantes souvent artistes de leurs vies et un potentiel créatif énorme.

Pourrais-tu devenir un jour ministre de la santé mentale et sinon qu’est-ce que tu lui demanderais?

Pourquoi pas lol !

Une page, association ou initiative que tu aimerais faire connaître?

https://www.toitamoi.net

Laisser un commentaire

EnglishSpainItaly