Close

2 avril 2018

« Comme des fous », B.O.S.S

Les paroles de Comme des fous:

[Refrain: JoeyStarr – x2]
Comme des fous
9-3 mon ghetto mon crew
écoute ça vient d’en dessous
On ira jusqu’en haut, jusqu’au bout, jusqu’au bout

[Couplet1: Fatcap (Bobby Buntlack)]
2 triples zéro
Plus rien ne peut se passer
Le truc qui nique tout
C’est qu’il y a tout qui fait qu’on sature
Tellement de pression que quand je rappe faut que ca tue
Rien à perdre chacun veut garder sa tune
Un inédit: Jaeyez et Fat et faut que ça tourne
C’est fuck celles qui se moquent qu’on ken
Tellement high que pour m’avoir faut smoke cocaïne
Rien à foutre de tout je me fou de tout et c’est tout, j’ai l’atmosphère qui t’étouffe
Dis moi qui t’écoute? Violence sans cesse
Mon rap sent le sexe, l’école est là pour élever ton mental
L’état lui pour enlever ton métal, partout les faits divers s’étalent
Partout ca parle de flingues de métal
Nouveau millénaire, mec faut bien qu’on se taille
Mais tout part vite en couille comme Ferk et freestyle
Même ghetto, même but, même bedo, même pute
L’argent n’a pas d’odeur parle plus d’authenticité
Demande aux petits, aux grands de ta cité
Ce qu’ils pensent de leur avenir
1.9.9.9 apocalypse à l’heure à venir dur d’effacer

[Refrain: JoeyStarr – x2]

[Couplet2: Fatcap (Ferk Daxxx)]
Putain mais qu’est ce que tu veux que je dise, je suis juste un sale gosse de 20 piges
Qui bosse pour le Scandalz et qui agit avec stratégie
Faut que tu t’imagines la scène comme au ciné
Un film signé Fatcap et Jaeyez pour tout calciner
L’enfer est sur terre, t’as vu ? et ca c’est sans commentaires
Je suis juste un homme et je sais plus comment faire
Vu qu’il y a plus d’humanité
Ni de fraternité depuis un éternité
Si je crois plus en rien, c’est parce que j’ai plus rien qui me tient
à part les liens avec les miens et tu sais bien d’où je viens du 9-3
Département d’ailleurs je cass-dédi tout droit
Pour les appartements de Seine-Saint-Denis et d’ailleurs
Ca vient de Bondy, qu’est ce que t’en dis ?
J’apporte un style, hostile et austère
Je suis pas la pour faire l’imposteur, ni la fausse star en poster
Pour le 3ème millénaire, on vit les nerfs à vif
Et on reviens encore plus venère
Avec toujours du son que tu kiffes

[Refrain: JoeyStarr – x2]

[Couplet3: Jaeyez]
Je sais faut se faire la belle
Terre, ciel, ou mer pour être de la fête
Ici comme chaque été pour s’évader on se pète la tête
On bien forcer d’y aller
Raler ca sert plus à rien
Trop embêté trop endetté mais je vais bien
Dernier message du cokpit, dehors c’est le souk plus de re-soi plus de zouk
Il faut boucler la boucle
Nul doute nos valeurs reste intrinsèquent
Au régime, au pain sec, en chien entre 2 siècles
Et faut garder le moral ici-bas
Tous le même combat
L’aiguille sur le sillon, le discours en dit long baba
à l’instar d’un Fatcap, SP.One, Joey re-Sta
Babylone qu’est ce que t’as ?
On décapite ta casta c’est un festival
Prêt pour le grand final instinct animal
Sur un son minimal débat de débit en vrai vandale
Je viens marquer les annales
De mes coups de sandale
Je suis prêt pour le Scandalz

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

ItalySpainEnglish