Close

8 février 2017

« Oui mais toi… », Céline Letailleur

oui mais toiOui mais toi, tu es trop proche…
Oui mais toi tu es militante…
Oui mais toi tu es une fille à problèmes…
Oui mais toi t’es premier degré…
Oui mais toi tu es trop susceptible…
Oui mais toi tu es trop sensible…
Oui mais toi t’es blanche…
Oui mais toi tu ne sais pas ce que c’est…
Oui mais toi tu es agressive…
Oui mais toi c’est ton orgueil qui parle…
Oui mais toi tu te mets en colère trop rapidement…
Oui mais toi on ne peut pas te parler…
Oui mais toi t’es trop franche…
Oui mais toi tu es malade…
Oui mais toi tu as du mal à gérer tes émotions…
Oui mais toi tu n’as pas assez de recul pour être objective…
Oui mais toi tu n’as aucune expérience…
Oui mais toi tu es trop radicale…
Oui mais toi tu es une dictatrice…
Oui mais toi tu rêves un peu trop aussi…
Oui mais toi tu n’es pas une professionnelle…
Oui mais toi tu ne connais pas les vrais enjeux…
Oui mais toi tu ne fais que critiquer mais qu’est ce que tu proposes…
Oui mais toi tu es incapable d’aider qui que ce soit…
Oui mais toi rien ne t’importe plus que toi-même et ton orgueil…
Oui mais toi tu t’es servi de moi…
Oui mais toi tu es violente…
Oui mais toi tu connais ta violence…
Oui mais toi tu n’as pas de compétences professionnelles qui ont fait leur preuve
et une conscience professionnelle hors du commun comme moi…
Oui mais toi tu as décidé de te positionner comme dissidente du mouvement
que j’ai insufflé, après t’être servi de moi et de mon idée d’association comme
tremplin, sans doute mue par ton égo…
Oui mais toi tu t’acharnes et tu m’agresses…
Oui mais toi forcément tu as un parti pris…
Oui mais toi tu es féministe…
Oui mais toi tu es castratrice, tu n’aimes pas les hommes…
Oui mais toi tu ne fonctionnes qu’à l’affect aussi…
Oui mais toi c’est la revanche sociale qui te fait agir…
Oui mais toi tu prends les choses trop à coeur…
Oui mais toi tu t’es mise dans une situation où faire la différence entre l’être humain
et la « malade mentale » est difficile, car c’est un peu un rôle d’éléphant woman,
un phénomène de foire qu’on utilise à des fins politiques
Oui mais toi c’est pour toi que tu fais tout ça pas pour les autres…
Oui mais toi tu dis tout le temps qu’on te reproche d’être trop proche,
d’être militante, d’être une fille à problèmes, d’être premier degré, d’être trop
susceptible, d’être trop sensible, d’être blanche…

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

ItalySpainEnglish