Close

16 octobre 2016

Portrait de MardiNoir

Comme NOtre Youtubeuse préférée MardiNoir, fais-toi tirer le portrait par Comme des Fous en répondant à ces 5 questions.
mardinoir

Image choisie: Le ruban blanc d’Haneke

Découvrez sa chaîne Youtube et la rubrique Psychanalyse-toi la Face de Comme des Fous.

 

Quelles sont tes inspirations dans la vie et à quoi tu aspires?

Je m’inspire de pas mal de cinéastes pour m’aider à penser le monde , mon chouchou étant Haneke. Evidemment Lacan tient une grande place, Freud également. La musique Hip Hop et électronique accompagne mes promenades dans Paris.

J’aspire à une vie stable affectivement parlant qui me permette de m’épanouir vraiment à fond !

Comment décrirais-tu ton métier et pourquoi tu l’aimes?

Ai-je un métier pour le moment ? Telle est la question ! Je tente de pratiquer la psychanalyse autrement que dans une institution ou cabinet libéral. J’essaie de participer à l’effort psychanalytique et transmettre l’idée qu’on peut être proche des idées psychanalytiques tout en étant quelqu’un de sensé, amusant, respectueux de la subjectivité de chacun.

Que penses-tu du monde de la santé mentale?

Je n’en pense pas grand chose, je le connais finalement assez mal. Je n’ai que les retours de mes collègues et mes 3 stages à l’appui. Je dirais que c’est un peu le fouillis mais c’est sans doute aussi logique que la psyché est bordélique. Malheureusement je déplore que certains veuillent à tout prix mettre les gens dans des cases fixes en essayant de normer l’anormalité. Je pense au DSM.

Qu’est-ce qu’on peut tirer de positif de la folie?

Tout, si on la pense en terme de non-refoulement, elle est positive au sens qu’elle ne peut mettre en négatif des choses que nombres d’entre nous mettons au plus profond de notre inconscient ou ne faisons surgir que dans les limites du fantasme.

Et justement la folie a ce je ne sais quoi de vérité, cette parole qui me semble être proche de l’acte, sans filtre. Le tout est de pouvoir pour le sujet en faire quelque chose qui ne le mette pas trop à mal.

Je prends le terme folie ici comme proche de la psychose mais la folie c’est à mon sens + large, c’est tout ce qui dévie du monde « normal », qui ne fait pas de vagues, qui ne rentrent pas bien dans les cases. Ça peut être un moment qui permettra au sujet si il se remet de prendre cette expérience comme fondatrice dans sa vie, si les fondements d’origine n’étaient pas opérant chez lui.

Et enfin la folie et son traitement surtout donne le ton d’une société.

Pourrais-tu devenir un jour ministre de la santé mentale et sinon qu’est-ce que tu lui demanderais?

Alors non, pas envie d’être au gouvernement !
Mais si je pouvais demander quelque chose, ce serait de ne pas valider des techniques de soins et d’en éjecter d’autres juste en suivant une mode et des considérations non cliniques. Je ne défends pas la psychanalyse à tout va pour la prise en charge de l’autisme mais je trouve scandaleux qu’on veuille l’éjecter du parcours de soins avec toujours cette idée « ça marche pas » « ça guérit pas » bref non en effet ce n’est pas rentable, ça ne donne pas à la société des forces de travail, parfois oui, mais parfois non.
Qu’on puisse s’occuper des sujets, plutôt que de soulager l’environnement en créant des ersatz de norme qui rassurent tout le monde, mais sont elles si apaisantes pour la personne concernée?

Une page que tu aimerais faire connaître?

http://www.clubdespeupliers.fr/

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

ItalySpainEnglish