Close

9 août 2015

Passer de l’asile à la Cité, de l’aliéné au citoyen : un défi collectif

Aude Caria, directrice du Psycom, Sophie Arfeuillère, Céline Loubières et Camille Joseph chargées de mission du Psycom Paris (75).

L’usage des stéréotypes et la stigmatisation représentent un phénomène universel et nécessaire aux êtres humains, au niveau cognitif et social. Son éradication ne peut pas constituer un objectif en soi, encore moins dans le domaine de la psychiatrie, car la folie est intrinsèque à l’être humain et les stigmates du fou joueront toujours un rôle social important.
Pour autant, la lutte contre les conséquences potentiellement délétères de la stigmatisation et en faveur de l’évolution des représentations sociales et des comportements, représente un enjeu majeur pour favoriser la reconnaissance des personnes vivant avec des troubles psychiques comme des citoyens à part entière. Pour restaurer la pleine citoyenneté des personnes qui vivent avec des problèmes de santé mentale, chaque citoyen (qu’il soit patient, professionnel, journaliste, élu) a un rôle à jouer.

A lire sur: http://mediagoras.fr/bordeaux/files/2015/03/De-lasile-%C3%A0-la-Cit%C3%A9-CARIA-Psycom-2015.pdf

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

ItalySpainEnglish