Close

17 septembre 2019

Ma voisine de la salle d’attente

psychodrame analytique

Folle journée aujourd’hui! 

Aujourd’hui, je me suis réveillé à une heure convenable, il faut dire que je n’avais presque pas dormi les nuits précédentes. Vers 8 heures et demi, je suis parti au boulot et le tramway était encore bondé mais je suis arrivé à une heure convenable. J’ai aussi travaillé convenablement sauf qu’à 10H30, je devais décoller pour mon rendez-vous chez le psy pour ne pas dire psychiatre. J’étais de bonne humeur et je lui ai raconté le projet d’association Comme des fous et la formation podcast de ce soir.

A midi, je suis allé à Sainte-Anne, pas pour être hospitalisé comme il y a deux ans, là j’avais juste un déjeuner avec les designers du Lab-AH, des gens sympathiques qui développent des projets sur l’hospitalité et l’accueil à l’hôpital.

A 15H30, j’avais comme chaque semaine rendez-vous au psychodrame. J’étais presque à l’heure quand ma jolie voisine de salle d’attente m’a annoncé que c’était sa dernière séance parce qu’elle voulait du changement.

J’ai bien aimé la séance de psychodrame. Comme patient psychotique, j’ai carrément de la chance d’avoir 6 thérapeutes pour moi pour pas un rond. La différence avec la cure sur le divan de papa Freud ou la thérapie en face à face c’est que ça me permet d’investir différents thérapeutes au fil des scènes que j’invente et des rôles que je leur attribue. 

Du coup, aujourd’hui, je me demandais, si comme ma voisine de salle d’attente, j’aurais le droit de partir un jour ou de changer d’air. J’aimerais bien changer. Et d’ailleurs, je serais bien parti avec ma voisine de salle d’attente. Elle n’avait vraiment pas l’air folle. Il y a des gens normaux qui font des thérapies juste pour aller bien. C’est peut-être mon cas aussi. 

Peut-être que ça sera pareil ce soir à la première séance de formation au podcast, je vais peut-être rencontrer des gens normaux. C’est inquiétant tout ça : ils parlent de quoi les normaux qui font des podcasts? Après tout, ces gens-là, ils parlent tout seul dans un micro, un peu comme les fous qui parlent tout seuls! Et si les fous prenaient le micro, ça donnerait quoi? Un podcast qui marie norme et folie, en voilà un projet fou! Bienvenue à Comme des fous, le podcast!

Joan

Laisser un commentaire

EnglishSpainItaly