Close

12 septembre 2019

L’utilisation humaine des êtres humains : Comment prescrire ?

Quant au DSM-8 prévu pour janvier 2021, il est attendu sous peu sous forme d’une nouvelle méthode de réflexion sur le fonctionnement interne des être vivants notamment humains, via l’étude avancée du fonctionnement neuronal, voire du stress-post-traumatique élément essentiel du dysfonctionnement psychique. L’étude de la parole de l’individu isolée en lieu de privation de liberté psychiatrique est envisagée pour 2034 de façon à analyser les problématiques intellectuelles voire affective des individus concernés.

C’est par l’observation clinique des êtres vivants que s’est établi historiquement le DSM-1, -2 jusqu’au DSM-30-12. S’apparentant à la classification de Linné du 17ème siècle, botaniste célèbre du roi, le DSM permet via observation extérieure de l’être humain, voire uniquement vivant, l’expression de croix dans des cases de type QCM afin de déterminer par une approche exclusivement extérieure et externe le mode de fonctionnement du cerveau humain. Se basant sur la mécanique des cartes perforées d’IBM dans les années 1950 (Cf. IBM et l’holocauste – Edwin Black), et des études chimiques des militaires américains sur le LSD dans l’US army (Cf. LSD mon enfant terrible – Albert Hoffmann), la psychiatrie mondiale a rendu possible vers cette même époque, la compréhension d’un phénomène étrange : le rôle de la chimie dans le fonctionnement du cerveau. Déjà démontré en -3000 par l’usage du vin des vignes grecques, les produits ingérés auraient un rôle sur le fonctionnement cérébral. Ce n’est qu’en 1950 que la Grande Amérique établira ce lien indéniable mais jusque là mis en doute par des génération d’alcooliques et de fumeurs de tabac ! De là, la recherche scientifique des laboratoires pharmaceutique établit de façon sûre et certaine un lien avéré entre éléments extérieurs et interiorité humaine et bim, découverte majeure en 1950 des médicaments neuroleptiques sur des générations (de soldats précédemment LSDisés ?, alcoolisés, voire alimentés !)

« Comme des fous », l’asso, s’engage à agir avant 2034 pour laisser s’exprimer une voire deux personnes concernées via un blog participatif et ouvert à tous pour réaliser ce doux rêve de la psychiatrie de secteur : laisser la parole s’exprimer !

NB : Les psychiatres sont nos amis il faut les aimer aussi :p

Laisser un commentaire

EnglishSpainItaly