Close

M

Maison relais: La maison relais est destinée à l’accueil de personnes à faible niveau de ressources, isolées et dont la situation sociale, psychologique ou psychiatrique, rend impossible à échéance prévisible leur accès à un logement ordinaire. Il est important de rappeler que la maison relais ne s’inscrit pas dans une logique de logement temporaire mais bien d’habitat durable, sans limitation de durée, et offrant un cadre semi-collectif valorisant la convivialité et l’intégration dans l’environnement social.

Malade mental: Expression apparue au début du XXe siècle. Le malade mental succède à l’aliéné pour désigner les fous.

Maniaco-dépression: Ancienne dénomination du trouble bipolaire. 

Manie: La manie est un état que l’on peut caractériser comme étant l’inverse de la dépression. La personne en état maniaque n’est donc pas un Monsieur Propre, mais quelqu’un d’anormalement joyeux, exubérant, accéléré tant dans ses pensées que ses actes, familier voire désinhibé, ne dormant plus tout en se sentant très en forme… L’accès maniaque est retrouvé dans le trouble bipolaire, anciennement appelé psychose maniaco-dépressive. C’est une maladie de l’humeur qui entraine chez les sujets des épisodes dépressifs et maniaques.
Dans l’Antiquité grecque, mania est le terme les plus général pour désigner toute espèce de comportements « fous ». Les femmes possédées par la mania de Dionysos étaient appelées les Ménades (ou Bacchantes chez les Romains), littéralement « les folles ». La manie est aussi une maladie, aliénation de l’esprit sans fièvre, mal chronique à évolution lente. Le mot est repris au XIXe siècle par les psychiatres pour désigner un état d’excitation pathologique.

MAS: Les Maisons d’Accueil Spécialisées reçoivent des personnes adultes qu’un handicap intellectuel, moteur ou somatique grave, ou une association de handicaps intellectuels, moteurs ou sensoriels rendent incapables de se suffire à elles-mêmes dans les actes essentiels de l’existence et tributaires d’une surveillance médicale ainsi que de soins constants. La prise en charge de cet établissement se fait par la sécurité sociale.

MDA: Dans le cadre des réflexions sur l’optimisation des politiques à destination des personnes âgées et des personnes handicapées, la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie a apporté son appui à plusieurs départements qui se sont engagés dans l’expérimentation d’un rapprochement des dispositifs d’information, d’accueil et d’évaluation de la situation des personnes âgées et des personnes handicapées, sous la forme de maisons départementales de l’autonomie (MDA).

MDPH: Il existe une Maison Départementale des Personnes Handicapées par département sous la direction du Conseil général. Elle a une mission d’accueil, d’information, d’accompagnement et de conseil des personnes handicapées et de leur famille, ainsi que de sensibilisation de tous les citoyens au handicap. Chaque MDPH met en place entre autres une équipe pluridisciplinaire qui évalue les besoins de la personne handicapée, et une Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées qui prend les décisions relatives à l’ensemble des droits de la personne.

Médecine du travail: Par son rôle de clinicien préventeur, le médecin du travail et les collaborateurs du service de santé au travail (psychologues cliniciens du travail, ergonome, assistante sociale, infirmières du travail..) doivent être en mesure de dépister les formes d’organisation génératrices d’isolement et diagnostiquer en amont les symptômes laissant craindre une décompensation psychologique chez un ou plusieurs salariés.
Si une altération de la santé mentale et/ou physique d’un salarié liée aux conditions de travail est constatée, le médecin du travail doit réaliser une étude du poste et alerter les employeurs sur les risques sanitaires professionnels. Il doit également orienter le salarié en souffrance vers un spécialiste et surtout, faire cesser la situation pathogène.
Pour mettre un terme à cette situation, le médecin du travail dispose de plusieurs stratégies en fonction des circonstances : l’inaptitude temporaire ou définitive au poste ou à tout poste de l’entreprise, l’adaptation de poste ou le reclassement à un autre poste, ou encore la déclaration en maladie à caractère professionnel.
Le médecin du travail est tenu au secret médical et a un devoir d’indépendance.

Médicaments: Dans les dernières décennies, le développement considérable des médicaments psychotropes a complètement transformé l’approche thérapeutique des troubles psychiques. Les médicaments psychotropes sont une des réponses thérapeutiques aux maladies psychiques, en complément d’autres moyens thérapeutiques comme les psychothérapies et l’accompagnement social.

Médico-social: qui concerne la médecine sociale, ensemble des mesures d’ordre médical prises par les pouvoirs publics.

Mélancolie: Du grec melankholia, « bile noire » ou « humeur noire ». Le terme désigne, dans l’Antiquité puis dans la médecine médiévale, une maladie de l’esprit caractérisée par la tristesse immense, causée par les dérèglements de l’humeur noire. La psychiatrie naissante la redéfinit au XIXe siècle comme une monomanie.

Messidor: L’association MESSIDOR propose un parcours de transition aux personnes fragilisées par des troubles psychiques. Elle gère des établissements de travail protégé : Etablissements ou Services d’Aide par le Travail (ESAT) et des Entreprises Adaptées (EA) qui accueillent des personnes handicapées psychiques. Elle s’est d’abord implantée sur la région lyonnaise puis s’est développée sur 5 départements de la région Rhône-Alpes : le Rhône, la Drôme, l’Isère, la Haute-Savoie et la Loire.

Mission Handicap: La mission handicap est un département spécifique des Ressources Humaines d’une entreprise privée ou d’une administration publique française. Le Responsable de mission Handicap doit mettre en œuvre et veiller à l’application de la loi relative à l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés au sein de son entreprise ou de son administration.

MVA: La Majoration pour la Vie Autonome est versée en complément de l’Allocation aux adultes handicapés. Ce complément est destiné aux personnes handicapées qui peuvent travailler mais ne travaillent pas. Il est attribué sous certaines conditions et sur décision de la CDAPH. Les personnes titulaires de l’allocation supplémentaire du fonds spécial invalidité (FSI) peuvent aussi en bénéficier sous certaines conditions.

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

ItalySpainEnglish