Un architecte chez les fous

un architecte chez les fous

Tout comme la perception d’un espace construit ne peut se réduire aux dimensions métrées d’une pièce, le vécu de la folie ne peut se réduire à sa dimension pathologique.

C’est un peu comme si dans une phrase, on se concentrait uniquement sur les fautes d’orthographe sans s’attacher au sens, à la construction voire à la poésie des mots mis ensemble.

Vous pourrez toujours dire qu’un espace fait 3m par 3m, qu’il est bas sous-plafond, que les murs sont en pierre, vous ne saisirez jamais ainsi la perception que s’en fait une personne. De même, si on se limite à décrire la folie en termes de symptômes, d’hallucinations, on passe à côté de la perception du sujet habité par la folie.

D’ailleurs quand on entre dans une pièce, on a toujours conscience d’être à l’intérieur, qu’il y a un dedans et un dehors, on est rentré par quelque part, on a franchit le seuil d’une porte, on sait à peu près par où on est passé et où on est, on a une sorte de carte mentale. Lire la suite

Pamplemousse Power

pamplemousse power

Je voulais intituler cet article « Le pamplemousse m’a tué » mais je ne voulais pas affoler le cours du marché du pamplemousse et porter atteinte aux petits producteurs d’autant plus que je suis toujours en vie!

Folie et agrumes, en voilà un sujet! On connaissait radio Citron ou encore le film l’Orange Mécanique mais le pamplemousse n’est pas en reste, ni en zeste d’ailleurs!

Je découvre ce matin qu’il y aurait une longue liste de médicaments qui interagissent avec le pamplemousse allant jusqu’à causer la mort. Ce n’est pas le pamplemousse qui tue, c’est bien le médicament. Mais l’action des produits actifs du pamplemousse bloquent la métabolisation de certains médicaments. Du coup, comme le corps ne métabolise pas le produit médicamenteux, sa concentration augmente dans le sang jusqu’à en devenir toxique. Lire la suite

« Que faire de nos malades mentaux? », l’enquête de Vox Pop sur Arte

VOX POP, le magazine polémique, radical et positif d’Arte enquête sur les fous! (Voir à partir de 6min50.)

L’enquête : comment prendre en charge les troubles psychiques ? Contrairement à l’Italie, où l’enfermement des patients est proscrit depuis 1978, la France met de plus en plus l’accent sur le sécuritaire. Derrière les murs, les chambres d’isolement et la contention – le fait d’attacher les malades à leur lit avec des sangles – s’y banalisent de façon effrayante.

L’interview : Pierangelo di Vittorio, philosophe et historien de la psychiatrie.

Le tour d’Europe des correspondants : nos voisins européens ont-ils tendance à augmenter ou à réduire leurs places en hôpitaux psychiatriques ?

Magazine présenté par John Paul Lepers (France, 2017, 29mn) ARTE F

« Le témoignage » par Léa Kasse

témoignage léa kasse

Le docteur Baudrillard était assis en face de Rémi dans la petite salle de réunion au cinquième étage du pavillon C de l’hôpital. L’éclairage au néon donnait aux deux hommes un teint blafard. Rémi saisit son gobelet en plastique et avala une gorgée de café.
« C’est du jus de chaussette », dit-il en faisant la grimace. Baudrillard ne releva pas et poursuivit son monologue, ce jus de chaussette était depuis longtemps son pain quotidien. Rémi était fasciné par cet homme qu’il considérait comme le précurseur de la psychiatrie de demain. Une psychiatrie qui reconnaîtrait aux patients la capacité à apprivoiser leur maladie pour se réinsérer dans la société.

« Il nous faut des témoignages, déclara Baudrillard. – Des patients doivent venir raconter leur parcours pendant le forum ! La journée doit être ponctuée par des d’histoires poignantes qui prouvent à la communauté médicale que nous ne sommes pas des rêveurs ». Lire la suite

« Sous l’emprise de la folie? » de Caroline Protais

L’expertise judiciaire face à la maladie mentale (1950-2009)

sous l'emprise de la folie

de Caroline Protais aux éditions de l’EHESS.

Aujourd’hui les psychiatres intervenant en justice exposent de plus en plus les malades mentaux criminels à la sanction pénale et à la prison.

Passant au crible un ensemble d’expertises psychiatriques, Caroline Protais analyse comment a évolué le discours professionnel dominant : à l’humanisme des premiers aliénistes du XIXe siècle s’est substituée à partir des années 1960 une tendance punitive sans cesse accrue et toujours d’actualité.

Entre histoire et sociologie, cet ouvrage offre non seulement une rétrospective originale des pratiques psychiatriques depuis les années 1950, mais également une réflexion sur une problématique qui travaille nos sociétés depuis toujours : celle de la responsabilité humaine face aux errements de la raison.

SOMMAIRE Lire la suite

Comme des fous sur la bande FM ?

radio

En tant qu’auteur du blog Comme des fous, mon rêve le plus fou serait de créer une émission de radio.

Le blog Comme des fous est né comme un média pour changer les regards et oser parler de folie. L’idée étant de prendre la parole pour créer du débat et inviter à la réflexion sur un sujet tabou et relégué par les médias dominants à la rubrique santé et faits divers.

En parler, non pas juste pour positiver, esthétiser ou politiser la folie, mais pour changer les représentations sociales.

Si vous vous promenez sur le blog, vous verrez que ce projet cristallise tout un intérêt pour les médias sonores car pour moi la radio exige souvent moins de concentration que la lecture et c’est plus vivant ! Vous trouverez une série d’enregistrement sur notre mixcloud et même une playlist de titre musicaux en lien avec la folie.

Lire la suite

Pour un ministère de la Santé Mentale

ministère santé mentale

Un citoyen sur 5 est ou sera confronté dans sa vie à un problème de santé mentale et 2 millions de personnes souffrent en France de troubles psychiques sévères sans compter les maladies non-reconnues comme le burn-out.

Au deuxième rang des causes de handicap, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les troubles de santé mentale pourraient occuper le premier rang à l’horizon 2020.

Des millions de personnes concernées, mais de quoi parle-t-on ?

Troubles du sommeil, stress, souffrance au travail, addictions, dépression, nous sommes tous concernés par la santé mentale. Derrière ces problèmes qui semblent relever de difficultés individuelles, souvent contenues en famille et invisibilisées voire stigmatisées à l’échelle sociale, une réponse politique de grande ampleur est souhaitable.

Car la santé mentale de nos-concitoyens n’est pas qu’un problème, le bien-être de chacun est à l’inverse une condition préalable d’une société harmonieuse et apaisée. Le sujet va bien au delà du sanitaire : les familles, les acteurs de terrain, savent bien que cela relève aussi de l’organisation de la société, des politiques de logement, d’éducation, du pénal…

La création d’un ministère de la santé mentale serait un signe fort. Lire la suite